• Charlotte Koot

Témoignage d'Eloïse

Eloïse nous partage son parcours en PMA. Elle est passée par une FIV ICSI pour être l'heureuse maman de deux petites filles, nées avec pile 2 ans d'écart.



"Nous nous sommes mariés en 2005, à cette époque, nos situations professionnelles étaient instables, nous avons donc décidé d'attendre un peu avant de mettre un bébé en route.


C'est plus ou moins un an plus tard que j'ai arrêté de prendre la pilule, nous étions plein d'espoirs, nous avions envie de 3 ou 4 enfants, on se disait qu'on verrait en avançant...


Une année s'écoule, toujours pas de bébé en route, j'en parle à ma gynéco, elle me demande d'attendre encore un peu.


C'est à ce moment que je change de boulot, je trouve enfin la place dont je rêvais, on décide alors de mettre en pause nos essais.


Dans le courant 2008, lors de mon rdv gynéco, je lui fais part de nos nouvelles tentatives, toujours infructueuses depuis quelques mois, elle me demande d'attendre encore un peu.

Fin 2008, début 2009, je la revois, car là, ça devient trop long...


On se lance alors dans les tests pour savoir si problème il y a, et si oui, d'où, de qui... J'ai l'impression que tout va très vite, on passe de rdv en rdv, pour en arriver à la conclusion que c'est mon mari qui est presque stérile, pas complètement, mais on nous dit qu'en faisant les choses au moment parfait chaque mois, nous aurions 1 chance sur 10 ans que je tombe enceinte.


Les médecins décident donc que pour nous, ça sera FIV ICSI directement.


Notre chance, c'est que je n'ai pas encore 30 ans, et que, comme dirait ma gynéco, la machine fonctionne bien.


Après les divers rendez-vous médicaux, nous voilà parti pour la ponction, après une nuit pleine de douleurs, j'arrive à l'hôpital, on me retire 19 ovocytes. Ils en fécondent 10.


Dans l'hôpital où je suis suivie, le transfert se fait à j+5. Chaque jour, le centre PMA me téléphone pour me tenir au courant de l'évolution des embryons, et à J+5, il nous en reste 3.


C'est notre premier traitement, premier essai, et nous avons 3 magnifiques embryons, nous mesurons notre chance.


Le transfert se fait, avec un gynéco très attentif, très doux, et c'est une émotion énorme lorsqu'il dit que c'est fait, nous réalisons alors qu'il y a un début de vie au creux de mon ventre, on verra si cet embryon s'accroche, mais il est là, vivant, en moi.


12 jours plus tard, je vais faire la prise de sang au centre PMA, et là, on attend la réponse qui arrivera le lendemain.


Je suis au travail quand je reçois l'appel, c'est positif, ce petit embryon s'est accroché, les larmes coulent sur mes joues, mes collègues me voient et comprennent, ils sont donc au courant avant mon mari, c'est le côté un peu spécial de ces annonces par téléphone.


Notre petite Jeanne est arrivée à terme à j+1, après un accouchement de 22h... ce fût éprouvant, on a failli la perdre pendant le travail, mais elle est là, en pleine santé, jolie et affamée de vie.


C'est en 2011 que nous avons décidé de retenter le coup, il nous reste 2 embryons.


Le jour du transfert, nous apprenons que le premier embryon n'a pas survécu à la décongélation, il nous reste 1embryon, et nous procédons au transfert.


Cette fois, j'analyse ce qui se passe dans mon corps avec beaucoup plus de précisions en attendant la prise de sang, et au fil des jours, une espèce de certitude s'est emparée de moi, je me sens enceinte, je le sens au fond de moi. Les infirmières sont inquiètes de ce ressenti, elles ont peur de la déception.


Le lendemain, je reçois le coup de fil et un "vous aviez raison" me fait sourire, puis à nouveau pleurer.


A mon premier rendez-vous écho, l'équipe est aux anges, 100% de réussite, on rigole en disant qu'on est des bons sujets pour leurs statistiques.


Célia naitra avec 7 jours de retard, et elle naitra surtout le même jour que sa sœur.


2 embryons "fabriqués" le même jour, qui naissent le même jour, des fausses jumelles avec 2 ans d'écart."



Merci à Eloïse d'avoir accepté de partager avec nous son témoignage et quel bonheur de lire qu'elle est l'heureuse maman de deux adorables petites filles.

Vous n'êtes pas seul.e! Je vous souhaite de tout mon cœur que votre bébé miracle s'installe bientôt!

Si vous souhaitez devenir actrice de votre fertilité, je vous invite à cliquer ici.

Si vous aussi vous souhaitez partager votre parcours, n'hésitez pas à me contacter via la rubrique contact.

0 commentaire

Posts récents

Voir tout