• Charlotte Koot

Témoignage de Marie

Marie a accepté de partager avec nous le témoignage de son parcours en PMA pour agrandir sa famille et est ainsi tombée enceinte de magnifiques jumeaux.



"Nous avons eu la chance d'avoir une petite puce naturellement après "seulement" 8 mois d'essai. J'avais 34 ans quand elle est née. Nous avons donc voulu agrandir la famille très vite ensuite car je n'étais plus toute jeune. Malheureusement, j'ai fait une fausse couche (à 2 mois) peu avant les 1 an de notre aînée. Et après plus rien...

J'ai été voir une nutritionniste, une psy (qui m'a bien aidée à faire le deuil de cette perte), plusieurs ostéopathes différents mais sans succès.

Nous avons essayé pendant plus d'un an et demi naturellement, avant de prendre contact avec le service PMA. Quand on ose enfin se lancer, on croit que les choses vont aller vite car la science va entrer en jeu, mais pour nous, il aura encore fallu attendre plus d'un an supplémentaire avant de concrétiser doublement ;-) notre rêve.

Au départ, on se sent un peu comme un numéro. C'est un vrai parcours du combattant et une réelle épreuve pour le couple mais ça vaut la peine de s'accrocher.

De mon côté, j'étais très irrégulière et ma réserve ovarienne était au plus bas (elle pouvait être épuisée en quelques mois mais sans certitude) et mon compagnon avait beaucoup de p'tits "combattants" mais pas des "gagnants de Koh Lanta" (expression utilisée par une des infirmières du service PMA qui nous a fait rire).

Nous avons d'abord dû commencer par les inséminations mais sans aucun succès. Nous avions l'impression de perdre encore notre temps et après trois essais infructueux, nous avons enfin pu commencer les traitements.

Je ne voulais pas passer par là et du coup, ce fut très pénible. Mon compagnon me faisait les injections et c'était très douloureux pour moi (et pour lui de me voir souffrir).


1er essai, trois œufs, transfert au jour 3 du seul assez bon, 1er échec.


2ème essai, dose plus forte du traitement, 5 œufs, 1 seul de valable, transfert au jour 5, sans succès.

Désespoir à ce moment-là car à chaque fois, il fallait tout recommencer à zéro. Les piqûres, l'attente, les examens, l'attente, le transfert, l'attente, l'espoir, l'attente, les désillusions, la tristesse et l'espoir à nouveau que le prochain essai sera le bon.

J'ai finalement été voir un nouvel ostéopathe sur les conseils d'une des infirmières de PMA et il m'a beaucoup aidée mentalement. Il m'a éveillée à la visualisation positive et je suis sûre que ça a joué en notre faveur.


J'ai ensuite trouvé une vidéo qui m'a beaucoup aidée aussi pour visualiser mentalement l'accrochage. Car j'en suis maintenant convaincue, le mental joue terriblement. Pour les premiers essais, je n'y croyais pas vraiment. J'avais tellement peur d'être déçue que je me disais "si ça ne marche pas, ce sera pour la prochaine fois", or cet ostéopathe m'a fait comprendre qu'il fallait plutôt se dire "ça a déjà marché, cette fois, c'est la bonne!". Même si on ressent des douleurs pendant l'attente (pour moi, ce fut cette période la plus difficile, les 15 jours après le transfert), il faut se dire que c'est l'œuf qui s'implante car si on pense que ce sont les règles qui arrivent, le mental lâche et le corps suit... On peut douter mais mon ostéopathe me disait de toujours contre-balancer avec du positif... "Il est certainement parti", "mais non, il est bien accroché"...

Bref, troisième essai en mai (après avoir commencé les démarches en mars de l'année précédente) et là, 3 œufs seulement. J'ai voulu arrêter en cours de traitement mais une infirmière m'a dit "ne faites pas ça, il suffit d'un seul"... Au final, nous avons poursuivi le traitement et avons décidé de transférer deux œufs au jour 3 et les deux ont pris...;-)

Nous voici donc parents de trois enfants, notre super louloute de 4 ans et huit mois et nos super (faux) jumeaux de 4 mois.

Ce fut un réel parcours du combattant mais quelle récompense au final.

J'ai envie de dire aux parents qui doivent passer par cette épreuve de vraiment s'accrocher et d'y croire jusqu'au bout. Une amie a réussi à tomber enceinte après 6 essais (6 fois les injections). D'autres y arrivent du 1er coup et "n'ont qu'à" dégeler un de leurs œufs et croiser les doigts. C'est une loterie mais au final, nous sommes la preuve que ça peut marcher...

Je venais d'avoir 39 ans quand je suis devenue maman pour la seconde fois mais quel bonheur. Deux d'un coup, c'est plus que sportif, surtout avec un confinement et une grande non stop à la maison ;-), mais ça vaut la peine de s'accrocher...


Courage à tous ceux qui entreprendront les démarches..."



Merci à Marie d'avoir accepté de partager avec nous son témoignage et quel bonheur de lire qu'elle est maman de trois merveilleux enfants!


Vous n'êtes pas seul.e! Je vous souhaite de tout mon cœur que votre bébé miracle s'installe bientôt!


Si vous aussi vous souhaitez partager votre parcours, n'hésitez pas à me contacter via la rubrique contact.

©2019-2020 by Graines d'enVie - Les images et les contenus ne sont pas libres de droit