• Charlotte Koot

Témoignage de Pauline

Mis à jour : sept. 15

Pauline nous raconte son parcours en PMA. D'abord des inséminations et puis une FIV. Elle est aujourd'hui maman de deux petite filles.


"Alors je m'appelle Pauline j'ai 32 ans. Mon histoire avec l'infertilité et la PMA commence il y a 15 ans quand ma gynéco (la première que je consultais) m'annonçait sèchement que j'avais beaucoup de kystes et qu'il serait difficile pour moi d'avoir des enfants. Je suis ressortie de ce rendez-vous avec une ordonnance pour la pilule et beaucoup, beaucoup d'interrogations.

Par la suite je me renseignais sur la base du terme "beaucoup de kystes" et comprenais que j'avais le syndrome des ovaires polykystiques. J'ai mis cette info dans un coin de ma tête et j'ai continué ma vie normalement. Jusqu'au jour où je rencontrais Adrien par hasard un soir de braderie de Lille (celle de 2011 pour être exact). Très rapidement, je lui ai expliqué que s'il voulait des enfants, je n'étais pas la bonne personne pour lui, que j'étais infertile. Il m'a répondu en blaguant "pas grave, on va quand même essayer !! "

A partir de ce moment plus de pilule et autre protection. On emménageait ensemble, trouvait du travail, achetait une maison... Bref on construisait quelque chose.

Soudain en 2014, j'ai fait une petite hémorragie interne suite à une rupture de kyste. Rien de grave mais l'occasion de revoir un Gynéco (chose que n'avais plus fait depuis mon horrible premier rdv) qui a posé la question de base "Êtes vous en désir d'enfants? ". J'ai répondu "Oui" sous le regard medusé d’Adrien qui n'a pas osé me contredire. J'ai direct parlé au Gynéco des ovaires polykystiques et que ça faisait 3 ans qu'on ne se protégeait plus. Il a confirmé le sopk, nous a bien expliqué qu'infertile n'est pas stérile et nous a donné un traitement à base de clomid et une série d'examens a réaliser.

Pour moi hysterosalpingographie (pas agréable mais il y a pire), prise de sang et échographie. Et pour Adrien, un spermogramme. 1 mois après le verdict tombe : de mon côté je n'ai rien d'autre que le sopk mais du côté d’Adrien, surprise... Ses zozos sont mal au point, on parle d'oligo astheno terato spermie (OATS pour les intimes). Le gygy avait le hoquet tout au long de la séance, on était mort de rire si bien qu'on a réalisé ce qu'il nous avait annoncé qu'une fois arrivés dans la voiture. Le coup dur pour Adrien si sûr de lui et de sa capacité à se reproduire !!

A partir de là on a foncé main dans la main vers la PMA. On a décidé de prendre notre temps mais maintenant je trouve que tout a été très vite.

Fin 2014, rdv spécialiste PMA qui nous parle FIV mais après discussion on a décidé de tenté 1-2 IAC pour y aller en douceur.

Février 2015 première IAC. Sans surprise c'est un échec

Avril 2015 deuxième IAC = 2ième négatifs

Mai 2015 je prends une pilule pour mettre mes ovaires au repos

Juin 2015 début des traitements pour la FIV. C'est dur, les médecins ont du mal à gérer mes hormones et mes ovaires, on me parle d'hyperstimulation. Je prends du gonalf, du cetrotide, du decapeptide, et enfin du pregnyl. À ça s'ajoute les prises de sang et les contrôles écho. Mon corps est une boule d'hormone transpercée d'aiguilles... Mais c'est pour la bonne cause donc je le vis bien.

3 Juillet 2015 : jour j!! La ponction. On est sur un nuage et surtout j'ai hâte qu'on allège mes ovaires qui pèsent une tonne. Alors ça va être toute une histoire : c'est sous neuro analgésie donc trop bien je plane totalement je ne sens rien, je vois sur l'écran ce que la médecin fait et je l'entend compter 1,2,3,4... ça ne s'arrête plus. Au final, elle arrête à 25 il me semble. Le biologiste nous dira plus tard 23 ovocytes prélevés. On est heureux, tout le monde nous dit que c'est une belle récolte. On me ramène dans une chambre pour que je me remette un peu et mange un petit bout. Puis je me prépare pour rentrer à la maison et là c'est la cata!! Je fais un malaise dans le couloir pendant que je parle à une infirmière. On prend ma tension je suis au ras des pâquerettes. Retour en chambre, on attend de voir si ça va mieux mais ça ne passe pas donc on me fait une écho. On voit une petite poche sûrement de sang. La doc décide d'attendre. Si ça ne grossi pas je peux rentrer sinon ça craint. Et on attend, 1h, 2h, 3h la doc nous a oubliés, Adrien devient fou et moi j'ai mal quand je bouge le bras maintenant, mais je garde le sourire parce qu'on va avoir des embryons. La doc arrive enfin, on fait une écho. Je fais une hémorragie interne, j'ai mal parce que le sang compresse mes organes et surtout mon foie. Direction bloc opératoire pour une laparoscopie. J'ai peur, je pleure, Adrien fait le pitre pour le faire rire. Et puis trou noir. Je me réveille quelques temps après, seule en salle de réveil. Je passe 2 jours à l'hôpital. On m'annonce qu'il n'y aura pas de transfert d'embryons frais car je suis trop affaiblie.


Au final 13 embryons sont congelés à J2. Avec Adrien, on décide de partir en vacances pour oublier tout ça. Il en profite pour me demander en mariage.

Septembre 2015 transfert d'1 embryon J3. On y croit pas du tout. On se dit que ça ne marche jamais du premier coup

2 semaines plus tard, j'apprends que je suis enceinte.

En mai 2016 notre petite Jeanne voit le jour par césarienne programmée sous anesthésie générale. (L'hémorragie post ponction a révélé des problèmes de coagulation en plus d'un bassin trop étroit).

Une petite fille parfaite qui nous a donné envie d'avoir un deuxième enfant. En janvier 2018, transfert d'1 embryons J3. Encore une fois on y croit pas du tout. 2 fois de suite c'est improbable !! 2 semaines plus tard j'apprends que je suis enceinte. Adeline nous rejoint. Encore une fois par césarienne programmée sous AG.

Maintenant nous sommes comblés. Nous ne désirons plus d'autre enfant malgré nos 10 embryons congelés restants. Et avons tiré un trait (rose avec plein de petits cœurs) sur la PMA."

Merci à Pauline d'avoir accepté de partager avec nous son témoignage et quel bonheur de lire qu'elle est l'heureuse maman de deux magnifiques enfants.

Vous n'êtes pas seul.e! Je vous souhaite de tout mon cœur que votre bébé miracle s'installe bientôt!


Si vous souhaitez devenir acteur de votre fertilité, je vous invite à cliquer ici.

Si vous aussi vous souhaitez partager votre parcours, n'hésitez pas à me contacter via la rubrique contact.

©2019-2020 by Graines d'enVie - Les images et les contenus ne sont pas libres de droit